Nutrition des Orchidées

Il y a de cela quelque temps, on pensait que les épiphytes, ou plantes aériennes, n’avaient pas besoin d’engrais car, dans la nature, elles sont attachées à un arbre qui ne possède que peu d’humus, voire aucune source de nourriture pour elles. Bien que cela ne soit pas le cas, la façon dont ses plantes subviennent à leurs besoins reste un mystère pour de nombreux cultivateurs.

image

Bien que ce dont ces plantes aient besoin soit contenu dans leur environnement, il existe 13 minéraux dont les réserves s’épuisent en permanence et qui doivent être renouvelées régulièrement. Les trois micro-nutriments primaires sont: le nitrogène (N), le phosphore (P), et le potassium (K). Leur concentration dans les engrais est habituellement signifiée par des séries de chiffres (30-10-10 ou 20-20-20) qui indiquent le pourcentage de chaque nutriment dans la formule de l’engrais. Les plantes ont également besoin, en plus petites quantités, d’autres minéraux, des micro-nutriments secondaires que sont le calcium (Ca), le magnésium (Mg), et le soufre (S) et de sept autres micro-nutriments, le bore (B), le cuivre (Cu), le fer (Fe), le chlorure (Cl), le manganèse (Mn), molybdène (Mo), et le zinc (Zn).

Les cultivateurs diffèrent en fonction des compositions d’engrais et de la fréquence à laquelle ils les utilisent. Les engrais inorganiques, qui combinent les sels minéraux nécessaires et sont solubles dans l’eau sont les plus simples à utiliser et à trouver. Différentes formules, qui s’adapteront aux différents besoins de chaque plante, sont en général disponibles dans chaque marque en forme liquide ou en poudre.

La fibre d’osmunda (famille de fougère) était utilisée par les premiers cultivateurs d’orchidées car elle ne nécessitait aucun ajout de nutriment supplémentaire. Plus tard, l’écorce de sapin est devenu le substrat le plus commun à la culture des orchidées, et l’ajout régulier d’un engrais est devenu nécessaire car l’écorce n’offre que peu de choses à ces plantes en termes de nutrition. Une méthode pour nourrir les orchidées consiste à utiliser environ un quart de la dose recommandée d’engrais pendant trois arrosages successifs. Le quatrième arrosage consistant intégralement d’eau pour nettoyer la plante de toute éventuelle accumulation de sels solubles.

  image

Certains pensent qu’une haute teneur d’un engrais en phosphore serait responsable d’une stimulation et d’une augmentation de la croissance des floraisons chez les orchidées. De récentes études ont cependant démontré que les besoins des orchidées en phosphore sont relativement faibles et qu’un apport en phosphore ne peut causer de stimulation de croissance que s’il existait une carence à l’origine. En général, une réduction d’un excès de nitrogène provoque une floraison plus abondante chez les orchidées.

Ce dont il faut se souvenir ici c’est que les orchidées ont besoin de suppléments nutritifs et qu’il existe de nombreux moyens de subvenir à ce besoin.

Mots-clés utilisés pour trouver cet article :

nourriture pour orchidee, nourrir orchidee, nourriture orchidée, nourrir les orchidees, nourir orchidee

10 Cours gratuits pour bien faire pousser et entretenir vos Orchidées !
Oui Claire, Envoyez-moi mon cours gratuit sur l'entretien des Orchidées aujourd'hui !

Vous recevrez votre première leçon par email immédiatement

Votre vie privée est respectée: Votre adresse email ne sera jamais vendue ou partagée avec qui que ce soit.